Comment associer les couleurs des murs ?

Comment associer les couleurs des murs ?

L’heure est venue de repeindre les murs de votre logement, et c’est l’occasion idéale pour vous de transformer votre intérieur. Un changement de couleurs permet de renouveler l’ambiance, d’égayer un endroit que vous trouvez triste ou d’en profiter pour apporter de la luminosité dans un recoin oublié. Mais vous avez beau arpenter les rayons peinture des magasins de bricolage, plus vous cherchez et moins vous savez quelles couleurs choisir ! Comment associer les couleurs des murs sans que l’ensemble paraisse discordant ou criard ? Il existe quelques règles de base en matière d’association de couleurs, ainsi que quelques faux-pas à éviter. En suivant nos conseils, vous obtiendrez un intérieur harmonieux et sans faute de goût.

Choix des couleurs : règles de base

Trois couleurs maximum

L’excès de couleurs différentes sature l’œil, qui ne sait plus où se poser. Et c’est bien dommage, car de ce fait on obtient l’effet inverse de celui recherché. La couleur maîtresse d’une pièce est censée attirer le regard. Choisissez donc un maximum de 3 couleurs. La valeur sûre est de sélectionner un camaïeu : une couleur vive associée à un ton intermédiaire et la même teinte en version claire ou pastel. 

Une seule couleur vive

Même si vous hésitez entre plusieurs couleurs vives, ne tombez pas dans le piège qui consisterait à les choisir toutes et à les dispatcher dans la pièce. Et même si ces couleurs sont au nombre de 3, comme indiqué plus haut, résistez à la tentation, car trop de couleur tue la couleur ! Là encore, le regard ne saurait plus où se poser, et l’ensemble dégagerait une impression de cacophonie. Si vous êtes sûre de votre choix et de vos envies, foncez et osez une seule couleur pétante. Choisissez de préférence le mur face à la porte ou un des murs latéraux, de façon à accrocher le regard dès l’entrée dans la pièce. Et si possible, essayez de poser votre couleur vive sur le mur le plus uniforme de la pièce, celui qui contient le moins d’obstacles visuels comme des portes de placards ou une fenêtre. Enfin, si vous n’êtes pas sûr de votre choix, contentez-vous dans un premier temps d’introduire cette couleur par touches dans votre déco, et voyez si vous vous en lassez ou pas. C’est plus prudent, plutôt que de détester vos murs et toute la pièce d’ici quelques mois.

Deux couleurs complémentaires : mauvaise idée

Ce qui est valable dans certains domaines artistiques ne l’est pas lorsqu’il s’agit d’associer les couleurs des murs. Utiliser des couleurs complémentaires est une fausse bonne idée, car elles seraient en opposition. On tombe dans le piège précédent, où les couleurs s’entrechoquent. La frontière est mince entre l’idée géniale et la faute de goût ! Évitez les associations trop osées, comme le bleu et le rouge, le vert et le rose ou encore le jaune et le violet. Sélectionnez une seule couleur vive, qui sera la couleur maîtresse, et déclinez-la en camaïeu, comme évoqué plus haut dans cet article, ou associez cette couleur vive à deux autres couleurs douces, dans des tons beiges, gris ou taupe, par exemple. Et si vous tenez vraiment à associer deux couleurs complémentaires, faites-le avec parcimonie. Des plinthes vertes dans un camaïeu de rose s’intègrent parfaitement, par exemple, ou une fine cimaise jaune dynamise un mur aubergine. Dans ces deux exemples, on n’hésite pas sur la couleur dominante.

Tenir compte des couleurs déjà présentes

Votre canapé, vos coussins, vos rideaux, votre linge de table ou de maison colorent déjà votre intérieur. Alors à moins de tout changer, il est judicieux de ne pas oublier tous ces objets du quotidien afin qu’ils soient harmonieusement intégrés aux nouvelles couleurs de vos murs. Le plus judicieux est de partir de l’un de ces éléments, le plus important à vos yeux et qui vous tient à cœur, ou le plus important visuellement. Imaginez ensuite les deux ou trois couleurs qui se marient le mieux avec cet élément. Vous créerez ainsi un juste équilibre entre les couleurs existantes et les nouvelles.

Associer couleurs froides et couleurs chaudes

Au risque d’avoir l’impression de vivre dans une salle d’attente, associez une couleur chaude à la couleur froide dominante. Par exemple, si vous optez pour un pan de mur vert olive, ou gris béton, apportez une touche de beige ou de sable pour réchauffer l’atmosphère de la pièce. À l’inverse, si la couleur dominante est chaude, amenez une note plus froide pour alléger l’ensemble. Les couleurs chaudes utilisées seules ont en effet tendance à alourdir et donner une impression de surcharge à une pièce. Pour le choix de la couleur dominante, préférez une couleur chaude dans une pièce sombre ou orientée au nord, et à l’inverse, optez pour une couleur froide ou des tons plus doux dans une pièce très lumineuse ou exposée au sud. Une couleur trop criarde dans une pièce inondée de soleil peut être visuellement agressive.

A lire également : Quelle couleur associer au jaune moutarde ?

Associer les couleurs pour marquer l’espace

comment associer les couleurs des murs espace 1024x683 - Comment associer les couleurs des murs ?

La configuration de la pièce que vous souhaitez peindre est à prendre en considération. Elle peut être étroite et profonde, large et spacieuse, haute ou basse de plafond, claire ou plutôt sombre et tous ces paramètres interviennent dans le choix des tons et l’endroit où les utiliser. De même si vous souhaitez structurer l’espace, ou délimiter une zone, la couleur peut vous y aider.

Pour agrandir une pièce

Dans le cas d’une pièce étroite et longue, peindre le mur du fond peut le “rapprocher” visuellement et casser l’impression de profondeur. N’hésitez pas à choisir une couleur sombre afin d’accentuer l’effet recherché.

Si vous souhaitez “élargir” une pièce étroite, peignez un des murs latéraux, en choisissant le plus exposé à la lumière. Cela donnera l’impression que la pièce est plus large et plus spacieuse.

Pour délimiter une zone

Si une pièce possède plusieurs fonctions, comme un salon disposant d’un coin bureau, ou un espace de jeux dans une salle, il peut être intéressant de marquer visuellement l’espace accueillant la deuxième fonction. L’endroit pour poser votre couleur la plus vive est ainsi tout trouvé. Il suffit pour cela de peindre le pan de mur correspondant à la zone à définir, ou simplement une partie des deux pans de murs en angle.

Quels tons pour quelles pièces

Enfin, pensez à tenir compte de la destination des pièces. Utilisez des couleurs douces pour les chambres et attribuez les tons plus toniques aux pièces de vie, comme la salle ou la cuisine. Réservez les mélanges détonants dont vous pourriez vous lasser rapidement aux pièces de circulation où l’on ne reste pas longtemps, comme un couloir ou un dressing. 

Effectivement, vous vous lasserez probablement moins vite d’une couleur osée dans vos w.c. plutôt que dans votre salon ! Et si vous avez fait de votre couloir un défouloir chromatique, vos yeux se reposeront une fois dans votre chambre !

C’est vrai qu’il ne suffit pas d’avoir envie de repeindre son intérieur pour être subitement inspiré et savoir comment associer les couleurs des murs. Nous espérons que nos quelques conseils vous aideront à choisir parmi la multitude de nuances que proposent dorénavant les distributeurs. Et si vous savez vraiment ce que vous voulez et que vous ne trouvez pas, il est toujours possible de faire procéder à des mélanges pour créer sa propre couleur. Alors à vos pinceaux et bon courage !

Haut de page
Enregistrer
Partagez
Tweetez